j’lui ai innondé l’intestin une colonisation sauvage et épaisse genre israel en force.

hier soir ben j’ai enculé ma meuf. ben ouais que j’lui ai donné un gros coup de baguette magicle dans le cul. j’étais entrain de lui limer sa chatte de pute quand qu’elle m’a dit comme ça tout de go : « défonce moi le cul ». alors ben moi je lui ai enculé le cucul. putain c’était l’excitence absolue qu’elle me dise ça comme ça de lui péter l’cucul. alors on a pris du gel vendome. c’était un enculage assisté.

hier soir ben j’ai enculé ma meuf. ben ouais que j’lui ai donné un gros coup de baguette magicle dans le cul. j’étais entrain de lui limer sa chatte de pute quand qu’elle m’a dit comme ça tout de go : « défonce moi le cul ». alors ben moi je lui ai enculé le cucul. putain c’était l’excitence absolue qu’elle me dise ça comme ça de lui péter l’cucul. alors on a pris du gel vendome. c’était un enculage assisté. putain ouais ça sentait la merde et la sueur quand qu’on s’enculait. elle couinait comme une truie cette pute ça me donnait envie de spermer tout du long et j’étais obligé de me retirer toutes les trente seconde et alors je pouvais moi admirer de haut le petit cratère maron rose tout spasme qu’il était. d’habitude on s’encule pas on se saute en missionaire alors là c’était le panard ! son petit cul de pute il était tout étroit comme boudin putain c’était bizarre genre walkiries de la crotte du cul. ma quéquette elle vibrait dans son cul elle paraissait plus grosse comme une énorme bite de nègre en plus avec le caca comme dirait l’autre sale pédale de pascal sevran. le lit il couinait et ma meuf aussi cette chienne. alors les voisins ils ont gueulé et l’autre pute aussi elle gueulait des insanités genre qu’on faisait comme des sales pédés et que j’aimais ça hein ? putain et oui j’aimais ça j’aurais aimé qu’elle me fourre aussi un ou deux doigts dans le cul pour qu’on soie entre hommes mais elle a meme pas eu l’idée cette merde de pute hystérique. putain après ça faisait comme des taches de café au lait sur le drap blanc mais maintenant on est pas après on est pendant. Et pendant ouais ma quéquette elle soubressautait grondait comme un putain de volcan et moi je fantasmais qu’on m’enculait aussi une grosse femme avec un gode ceinture et putain ça m’excitait grave rien qu’à en reparler là je bande grave que je crois que je vais spermer sur l’ordinateur. elle bavait dur cette crevure elle bramait des vouis vouis vouis tandis que je lui labourais son gros cul plein de merde et moi je pensais à une écolière avec nous qui lui sucerait le clito putain l’enculage à 4 ouais avec la grosse femme ma meuf l’écolière ça me rendait tout foutre. Putain ce carnage que ça a été cet enculage un putain d’austerlitz dien bien phu dachau du cul. je transpirais comme debray et je lançais mes petits reins comme un mort de fin. ouais ben en vrai ça m’étranglais la bite comme un pitit oiseau et putain je lui passais mes doigts plein de merde sur la bouche et elle léchait son caca la salope de pute. quand que j’me retirais ben elle faisait des petits pets comme des supplications tu vois comme des petits SOS du cul. elle priait moi dieu avec son cul de garce. c’était les petits pets les paroles de sa drôle de prière. son cucul il se distordait comme chewing gum ce con là. il avait l’air de plein de chose le cucul de ma meuf enculée. il avait surtout l’air d’une putain de danette au chocolat au lait son cucul. et puis comme elle se trémoussait la conasse et sa cramouille moussait comme de la goudale trop secouée tu vois. et moi j’y voyais trouble double comme pleins de trous qu’allaient m’avaler tu vois j’étais dans l’espèce de la mystèrieuse transe du caca sexe. oh ma quéquette alors elle se dandinait roulotte. elle voulait cracher son venin bébé dans le cucul de ma meuf. j’m’agitais mauvais tu vois ça grondait dans mon ventre et j’était killer pour le coup j’voulais y mordre dans le gras double entre les épaules. je lui tirais sa putain de tignasse de pute je m’emballais je trésaillais de groins groins violents. son cucul c’était à la fois le paradis minidoux et l’enfer bouillant. alors moi je l’ai insulté de pute de chienne et elle elle m’a dit t’aime ça pédé et moi j’aimais ça pédé ! elle apportait toute sa conviction dans son métier d’enculée et participait par son sens relationnel au bon climat de l’enculage. c’était pas une pute c’était La pute la putain d’sa mère. oauis que je la voyais sa vieille mère cuisses césam et glinglinant son clitoto. Oh putain d’sa race c’était l’alpe d’huez vas-y mon kiki. j’ramonais vicieux, j’foncais bite basse, j’avalais du prout. son cucul c’était comme ciel qui pend comme viande des dieux comme du fromage à la moule ça sentait ça grouillait ça grondait molosse cucul. et ma meuf elle dit je vais chier putain oh oui je vais chier qu’elle gueulait comme ça elle voulait chier dans l’bed cette cochienne. et ouais je sentais les contractions de son cucul putain elle me chiait elle chiait ma grosse bite cette conasse et sa bave mouillat de partout son con gloussait des splochs splochs c’était la grande fête à nœud nœud oauis mon nœud nœud il voyageait dans l’espace intersidéral de son cucul qui chiait ma bite. c’était le 14 juillet en maron c’était noel en odorama crottes crottes au chocolat. ma moeuf elle se cambrait cheval qui meurt dans les navets de ford c’était du fjord express caca. et moi j’molissais pas j’m’acharnais sur l’anneau de mariage noir roucoulais des youcoulélé de folies transpirant ma race de porc. Allez gueule putasse elle avait l’impression de chier le paris lille. de mon côté j’étais tout esbaubi genre proche du KO. je zigzagait du fion écumait grave planté comme une mèche de perçeuse bzzzzzzzzzz bzzzzzzzzzz bzzzzzzzzzz dans sa bouilloire magique. j’avais l’chapeau qui tremblait j’me croyais sous hypnose opiumisée la garce. ah la vieille garce. enfants enculez des vieilles. ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux c’est beau nanana et après enculez une vieille affamée du cul oui c’est notre raison d’être. ah la danse du slip qu’elle ma donnée la conne ! c’était pas du slow plutôt du brutal death assaisonée au gaz pfuit pfuit. et alors quoi et alors quoi ? alors j’ai craché mon venin dans la mousse mon con. un bon litre de semence alcoolisée. j’lui ai innondé l’intestin une colonisation sauvage et épaisse genre israel en force. ça tenait de l’explosion de l’éruption ça tenait à pas grand-chose que je la noie de l’intèrieur ma chienasse. elle grondait à la chacal violent, viande toute en l’air elle était mignone. suintant l’absolu par tous les trous à moitier chiant pissant un tchernobyl au chocolat salé. puis après la zone de combat quand je suis barré ! toute béante boucherie la garce! c’était plus qu’un trou fumant. c’était comme si on l’avait emputé d’une bite au cul comme si on lui avait arraché quelque chose. ouais c’était avec vue sur la bidoche. sensualité zéro tout d’un coup ! et ma bite là toute ramolli caca qui pendait étron de noel ! elle dégrognait en cadense que le cratère se refermait la chienne. son cucul m’avait vidé de ma substance vie elle était contente et moi aussi sauf que c’qui restait du paradis ça sentait un peu le fumier maintenant et qu’ça y ressemblait aussi un peu. en fait zizi dur et crotte c’était le mariage du sciècle ! bon donc je l’encule ma meuf et puis on s’en dort. le lendemain à l’aube moins le quart elle va faire sa petite affaire prout bien du matin et elle revient toute étrange palote elle pouvait plus parler. alors moi je m’encquiert genre sympa madame est servie. qu’est ce qui y’a mon amour que j’lui dit. ben tu vois elle avait chié un rat de merde, ouais un bébé rat tout en crotte et tout. vrai il courait partout dans le F2 avec sa queue en crotte qu’on aurait dit un ver de terre. ben tu sais quoi, ben on l’a gardé et on l’a appelé ségolène royale c’est une fille. ben voilà. c’est tout.

Une réflexion au sujet de « j’lui ai innondé l’intestin une colonisation sauvage et épaisse genre israel en force. »

  1. putain trop cool ton histoire, mega délirante, surtout le rat qui sort du cul de ta meuf!!!
    Une fois j'ai enculé une meuf et elle en a chier aussi la pauvre. Je la baisais comme un fou et là, tout à coup, une odeur putride est remontée à mes narines. Quand j'ai baissé la tête, ma queue était recouverte de merde !!! Du coup, on c'est arrété, le temps de ce laver et c'est tout. On été assez géné. Elle, parcequ'elle avait chié sur son mec quelle connaissait depuis 2 mois et moi j'étais géné pour elle. Enfin tout ça c'était ça faute !!! Elle avait qu'à se faire un lavement avant de se faire enculer.
    Voilà , c'est tout !!!

  2. ouais ben moi j'aimerais bien être prise en missionnaire...ouais monsieur parce que en tant que musulmane je peux que me faire défoncer le cul...je tiens à ma ptite peau d'hymen d'amour pour faire plaisir à papa...en attendant j'ai l'anus qui pèse...
    dilatation de l'Xtrem...genre piecette de 5 francs suisse...
    Je dois faire attention quand je m'assoies...si y' a un bout qui dépasse...oula...direct pour mon petit cul.

  3. PUTAIN!!!! mec ta un vrai talent d ecrivain du cucul comic je viens de me fendre la poire tout seul dans ma chambre on aurait dis un fou et maintenant j ai envi de me masturber!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *