les groupes à rouflaquettes commençant par « the » sont soit l’oeuvre de vieux cons régressifs soit de petits fils à papa

Ça fait treize ans qu'elle en prend. Pas d'effet nocif apparent, ni même détecté dans les tests. C'est que cette molécule est un produit quand même assez bien ciblé. TREIZE ANS. Si j'ai treize ans de vie calme, de souffrance tolérable, oubliable, de sensations, d'émotions (qu'elles soient vraies ou fausses), de sensualité devant moi, je prends. Sans hésiter. Est-ce si difficile à comprendre ? Même si dans trente ans j'ai un cancer, une forme quelconque de démence, un foie qui lâche. Qu'est-ce que j'en ai à foutre. Il faut faire les comptes, parfois.

Une réflexion au sujet de « les groupes à rouflaquettes commençant par « the » sont soit l’oeuvre de vieux cons régressifs soit de petits fils à papa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *