t’es tellement triste que le prozac pour toi c’est de l’extasy

Ben y fallait le faire. Je vais t'en foutre moi des pourquoi. Ton ramassis de chiotte à la con, oui, dont la vulgarité relève le multimédiatique de ton putain de support, zéro valeur ajoutée, zéro originalité et zéro paradoxe, c'est ca l'intéret? Tu numérotes pas et c'est même pas joli, pourtant je suis sur que quelquepart planqué derriere ton click et tes caps tu te jubiles dessus, petit dégueulasse, achète toi une humeur et laisse la flore en mal d'expression vivre, on a pas besoin de toi, pauvre naze, pourri, tricheur, scieur de pinède et accessoirement buveur de foutre d'ours à la louche et fier de l'être. Par contre là ou t'as déconné c'est que t'as laissé ton adresse. Yo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *