Vergetures etc

Reprise et clap

J'ai repris le chemin du boulot sans broncher, motivée, contente de revoir tout le monde. Remarque, mieux vaut entamer les deux mois qui viennent comme ça, vu que ça va être chaud les marrons durant le mois de mars.
Reprise en douceur, pas submergée, très bien pour un retour sans fanfares. A priori je n'ai rien raté et c'est tant mieux. J'ai fait la "fermeture" sans trop me forcer.

Dimanche aprèm je suis allée voir No Country For Old Men, un pur régal. Du pur Coen, un Javier Bardem excellentissime, un Josh Brolin faramineux. Je me suis régalée.
Pour parfaire ma série ciné, ce soir j'ai vu Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon. Grands grands éclats de rire, ce qui ne m'était pas arrivé depuis un moment dans une salle obscure. Quelques petits passages un peu cucus sublimés par des moments de franche rigolade, avec des clichés à la pelle toujours bien placés. Du bonheur en barre !

3 mars 2008 | Mes à-propos |

Cloudier than ever

Me voilà de nouveau dans mes pénates lyonnaises, le coeur un peu lourd. Je ne sais pas ce qui se passe cette semaine mais tous les gens que j'appelle ou que je contacte par sms manquent cruellement de répondant. Et moi j'ai l'impression de vivre dans l'attente perpétuelle. C'est comme si ces vacances je les avais passées sur un îlot complètement désert au beau milieu de nulle part, à la Lost mais en pire. Plus d'amis ni de connaissances à qui parler, avec qui partager mes angoisses du lendemain. Pourquoi tout d'un coup, alors que j'ai besoin d'être entourée, il n'y a plus personne ?
"Besoin d'être entourée", tout est relatif, je ne suis pas à l'article de l'angoisse ni de la mort. J'ai juste envie de parler. Plus que d'habitude, ce qui est particulièrement ennuyeux d'un point de vue extérieur car on n'a pas toujours envie de m'entendre déblatérer des heures sur ce qui sera et ne sera pas et mes bonnes résolutions de mars, mon envie de guimauve au wasabi et huile d'olive, le y-en-a-marre de mon téléphone portable qui se décharge tout le temps, mes oh-my-god que le temps passe et autres réflexions assez mûries sur la vie et ses petits tracas.

Est-ce-qu'étant partie en vacances mes soi-disant amis se sont frottés les mains et m'ont blacklistée sur tous les moyens de communication qu'ils possèdent (mail et téléphone surtout) pour ne plus entendre parler de ma gueule (et du reste) ? Mais la question la plus pertinente est : était-ce bien le moment pour moi de partir en vacances ? En avais-je vraiment envie ? Est-ce-que je ne peux pas vivre pour moi plus d'une minute ? Et pourquoi j'écoute les Cure en boucle (mis à part parce-que c'est un excellent groupe) ?
C'est malheureux mais le boulot me manque. Oui, vous avez bien lu. (qui ne sera plus vrai dès lundi je le sens)
J'ai envie d'être agréablement surprise. Par n'importe quoi, je ne suis pas difficile.

Je vous avais dit que j'avais perdu mon Ipod ? Et puis que je l'avais retrouvé sain et sauf, untouched ?
Tout à l'heure j'irai enfin voir No Country for Old Men, je vous en dirai des nouvelles. En attendant je vais refaire ma couleur et mettre des chaussures en vente sur un site marchand. Tschüß.

1 mars 2008 | Mes à-propos |

Du coup

Je suis un peu plus dans le mood "rainy holidays in the south".
Mais je languis quand même de retrouver demain mes deux grandasses de soeurs pour passer 48h de folaï dans Montpellier, ville de province très clichée qui essaie de copier honteusement sur la bonne attitioude d'un petit Paris.
Un micro-centre-ville pour des milliers de fashionistas à l'accent estampillé "label sud pure souche" qui parcourent en long, en large et en travers les trois magasins ultra mode qui se courent après.
Je n'ai jamais aimé Montpellier. Hormis le fait qu'elle fut le refuge de ma crise d'adolescence retardée, je ne m'y suis jamais sentie chez moi. A la différence de Toulouse par exemple, que je n'ai foulée que peu de de fois, mais qui m'a toujours charmée, ses couleurs, son agitation perpétuelle, son équipe de rugby, sa Garonne, sa chaleur.
Mais cette fin de semaine sera montpelliéraine ou ne sera pas. Et elle est, donc tant mieux, j'ai besoin de m'aérer la tête. De ciné-fouiller, de boire des cafés aux terrasses, de mater outrageusement, de roter fièrement, de manger des churros.

Je commence à ne plus savoir comment disposer ma fibre capillaire pour avoir l'air de quelque chose de baisable bien, j'envisage bien sérieusement de me faire tresser.
Je deviens roots c'est affreux, je me suis achetée un sarouel, un collier et une bague en cocotier. Bientôt je vais m'enrouler un chèche autour de la tête et J. ne voudra plus jamais revenir.
Gros comme une maison.

26 février 2008 | Mes à-propos

Il faudrait

Qu'il puisse entrer dans ma tête pour connaître dans le moindre détail tout le bien que je pense de lui.
Qu'il puisse entrer dans mon coeur pour voir comment ce dernier, dans ces moments d'angoisse et de questionnement qui me rongent, s'apaise quand il me parle calmement pour m'aider à dénouer les maux.
Qu'il puisse ne jamais avoir mal à cause des choix que je fais ni des sentiments que j'éprouve.
Qu'il veuille un jour un enfant pour que je sois comblée, dans dix ans.

Et surtout, surtout, il faudrait qu'il sache que je l'aime intensément, du plus profond de mon âme, même si parfois je m'attarde, furtivement, sur le bord du chemin.

Une réflexion au sujet de « Vergetures etc »

  1. VOUS KI POSTER DES COMMENTAIRES ECOUTER MOI BIEN ON C TOUS KE L AUTEUR DE CE BLOG N A AUCUN RESPECT ENVERS LES AUTRES C EST DONC A NOUS A REAGIR AFIN DE LUI FAIRE FERMER LE SITE

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

  2. VOUS KI POSTER DES COMMENTAIRES ECOUTER MOI BIEN ON C TOUS KE L AUTEUR DE CE BLOG N A AUCUN RESPECT ENVERS LES AUTRES C EST DONC A NOUS A REAGIR AFIN DE LUI FAIRE FERMER LE SITE

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

    CLIKER SUR REPORTER UN ABUS ET REMPLISSER LE FORMULAIRE MERCI A VOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *